Preview Skull and Bones : Une plongée en profondeur après la bêta

Skull and Bones: Un périple mouvementé jusqu’à sa sortie

Skull and Bones, est probablement un des jeux les plus mal aimés de ces dernières années. Annoncé en 2017, et reporté a de multiples reprises, la nouvelle franchise de pirate d’Ubisoft a attiré bons nombres de critiques et de scepticisme.

J’ai pu participer à la dernière bêta fermé de Skull And Bones et après 6h de jeu, je vais pouvoir dresser un premier bilan avant la sortie officielle du jeu, prévu le 16 Fevrier 2024.

Alors est ce que ce Skull and Bones justifie l’attente, ou vas t’il sombrer tel le Queen Anne’s Revenge?

Trêve de suspense, après 6 h de jeu, j’ai vraiment apprécié ce jeu et j’ai hâte de jouer à la version définitive. Ceci dit, tout n’est pas parfait et ce ne sera probablement pas GOTY 2024.

Voyons ça de plus près.

Soyez le pirate que vous voulez

Skull and Bones, ne dispose pas d’une campagne solo comme on a l’habitude dans un Assassins Creed par exemple. Malgré tout, il y a un fil conducteur narratif avec des personnages clef. Mais dans le dernier née des studios d’Ubisoft, vous devez créer votre propre histoire.

Skull and Bones vous offre donc la possibilité d’incarnez un pirate, et votre but est de vous hisser au sommet de la piraterie.

Pour cela, il vous faudra amasser des richesses, vous construire une flotte redoutable et vous créez une réputation au sein de la piraterie. Mais surtout vous ne serait pas seul dans cette aventure, puisque la caractéristique principale de ce Skull and Bones et son mode multijoueur en Pvp. 

Contempler l’Horizon : Les sons et les images des Sept Mers

Visuellement, le jeu est vraiment très beau. Que ce soit les iles luxuriantes ou encore l’océan indien, le jeu en met plein les mirettes. Le rendu de l’eau est à couper le souffle, et on voit qu’Ubisoft Singapour a mis le paquet la dessus. La météo dynamique renforce l’ambiance, vous pouvez vous retrouver au milieu d’une tempête avec de terribles éclairs, et des vagues scélérates à faire peur Jack Sparrow.

En ce qui concerne l’intérieur des iles, c’est du même acabit, Saint Anne, qui est la ‘grande’ ville de cette bêta, est très réussi. Certaines petites bourgades sont moins riches, mais c’est aussi ‘réaliste’. Ce n’est pas comme si à l’époque, toutes les iles bénéficiaient de grandes villes florissantes.

Les personnages sont vraiment bien rendus, que cela soit votre personnage, ou les PNJ, l’attention du détail est palpable.

Ubisoft a fait très fort graphiquement, et cela contribue à l’ambiance de ce Skull And Bones. Certains panoramas laissent sans voix, et c’est un vrai plaisir de naviguer à perte de vue, juste pour admirer les paysages.

L’ambiance sonore n’est pas en reste, les chants de pirates qui parviennent çà et là ajoutent à l’immersion.

Hisser les voiles : Premières impressions en eaux inconnues

Après une rapide mise en scène ou votre navire se fait couler par la flotte britannique, on se retrouve a l’étape cruciale de création de votre pirate. Puis on récupère son premier navire, qui est plus une petite barque qu’un vrai navire. Après un bref tutoriel pour nous familiariser avec les rudiments, on est directement plongé dans l’aventure.

Vous devrez vous rendre à Saint Anne, ou c’est là que tout commence vraiment. Je ne vais pas rentrer plus dans les détails scénaristiques du début du jeu, pour ne pas spoiler l’aventure.

La suite vous emmène à travers Saint Anne afin de confectionner votre premier vrai navire. À ce moment-là, on se familiarise avec le système de craft, qui est très présent dans le jeu.

En effet, on ne peut pas vraiment acheter de bateau directement, ni d’armements, du moins pas de ce que j’ai pu voir dans la bêta. Vous devez récupérer les plans, auprès de marchand ou les looter. Et ensuite faire crafter tout ça par le PNJ adéquat.

Dû à ce système de craft omniprésent, vous allez devoir passer pas mal de temps à écumer les vagues pour looter les matériaux adéquats. Cela va probablement etre une des parties du jeu qui va etre assez repetitive tout au long de l’aventure, espérons qu’Ubisoft est intègré des items rares afin de rajouter du piquant a ces recherches.

Concernant les quêtes, je me suis focus sur la quête principale durant ces 6 h de bêtas pour essayer de m’imprégner de l’histoire. Bien que le fil narratif s’avère plutôt développé pour un jeu orienté PvP, les quêtes se sont montré répétitives. Allez chercher telle ou telle ressource, couler un navire, attaquer un port.

Espérons qu’Ubisoft a caché un peu son jeu, et qu’on ait des quêtes plus développées dans le jeu complet. Chaque quête est l’occasion de faire grimper votre niveau d’infamie.

Une Réputation de Pirate à Construire: Le Système d’Infamie

Skull and Bones dispose d’un côté RPG. Ici, l’XP, est le système d’infamie, qui est en fait votre réputation. Et en tant que pirate, votre réputation compte plus que tout.

Plus vous gagnez en Infamie, plus vous pourrait accéder à davantage de ressources et d’opportunités. Pour ce faire, vous devrait donc remplir différents contrats auprès de vendeurs, de factions locales et autres kingpins de la piraterie afin de bâtir votre réputation. 


Le Frisson des Escarmouches Navales 

Le cœur du jeu, c’est bien sur les combats de navires. Et bien que je n’ai pas pu m’essayer au PvP, le PvE laisse place a de multiples occasions d’échanger des boulets de canon entre pirates.

Le système est plutôt classique. On vise les points sensibles du navire ennemi pour infliger plus de dègats. Simple et efficace.

Malgré cette simplicité apparente, le feeling des combats est très bon. Vous pouvez soit rentrer dans le tas, et espérer encaisser moins de degats que le navire opposé, ou adopter une stratégie un peu plus réfléchit en analysant à l’avance le type d’armes et défenses dont le navire est équipé.

Pour cela, vous pouvez scanner les navires ennemis avec votre longue-vue. Certains navires n’étant pas équipé de canon à l’arrière, il sera donc judicieux de les attaquer par là afin d’infliger des degats sans en recevoir.

Bien sûr, ils ne se laisseront pas faire, et tenteront de se retourner pour riposter, à vous d’adopter la bonne attitude à la barre. Lors des combats, la caméra bascule directement en vue à la première personne depuis la barre du navire, renforçant l’immersion, un viseur apparaît ainsi qu’une jauge pour le timing de reload de vos canons. 

A l’Abordage, ou pas


Une fois suffisamment de degats infligés à votre ennemi, vous pouvez partir à l’abordage, et là point d’assaut à l’Assassins Creed Black flag ou Odyssey.

Non, on a droit à une cinématique, et vous récupérez un peu plus de loot que si vous aviez juste coulé votre victime du jour.

Alors effectivement, au premier abord, c’est la déception, j’aurais aimé des bonnes séquences de combats entre pirates à l’épée.

Mais en y réfléchissant à deux fois, on comprend la démarche des développeurs. Skull and Bones, c’est avant tout un jeu PvP, il aurait été difficile à mon sens d’intégrer un tel système. Je m’explique.

Si vous abordez un vaisseau ennemi, que se passerait-il lorsque vous êtes en zone Pvp? Une horde de pirates pourrait juste s’emparer de votre bateau, ou bien juste attendre que vous repreniez votre barre, et vous couler sans pitié. Donc à moins d’avoir des zones safes pour partir à l’abordage, cela aurait créer un gros déséquilibre dans le jeu.

En prenant tous cela en compte on comprend mieux la décision des développeurs de ne laisser que les combats entre bateaux. Même lorsque vous êtes à terre, il est impossible de sortir un sabre pour découper les autres pirates. Le seul moyen d’en découdre, c’est échanger la poudre en mer.

C’est une déception, mais à mon sens compréhensible. 

La Fraternité de la Mer


N’ayant pu tester le PvP lors de la bêta, je ne vais pas m’y étendre trop dessus, et j’y reviendrai plus lors de la sortie définitive de Skull and Bones.

Le co-op, quant à lui, était de la partie et bien qu’il est tout à fait possible d’arpenter l’océan indien en solo, appeler du renfort pour couler une flotte ennemie, ou attaquer un fort, rajoute une bonne couche de stratégie et de fun.

Gageons qu’Ubisoft règle quelques soucis d’ici la sortie du titre, comme le fait que votre camarade doivent visionner la cinématique de la quete egalement pour pouvoir se joindre à vous, entrainant une longue attente.

On peut également demander de l’aide lors de combats, et certains joueurs répondent présent et vous rejoignent. Ce qui est un moindre mal, car lorsque vous attaquez certaines flottes, on se retrouve souvent à vous contre 4-5 navires qui se jettent sur vous, rendant le co-op une nécessité pour survivre.

Déployer la carte : À la découverte du vaste royaume des pirates

La map de cette bêta se cantonne à Saint Anne et ses alentours, mais d’après l’intro du jeu et diverses annonces, de nombreuses autres map sont disponibles et cela promet de nombreuses heures d’exploration aux abords de la côte africaine aux paradisiaques Indes Orientales, en passant par Madagascar.

Un Coup D’œil Sous le Pont

Je me suis essayé a cette bêta de Skull and Bones sur Xbox Séries X, en sélectionnant le mode qualité. Je n’ai pas rencontré de souci particulier, c’est fluide, le champ de vision est très bon, et je n’ai pas eu de baisse de framerate. Ceci dit, les océans n’étaient pas remplis de bateaux, donc à voir ce que cela donnera lorsque beaucoup plus de navires seront sur la map.

Pour une bêta, clairement, c’est très abouti, et je pense qu’on est très près du produit final.

Un petit bémol lorsque l’on quitte son bateau pour débarquer, on est servi par un loading screen noir, sans aucune animation. Alors que chaque fois que vous craftez une pièce, une cinématique plutôt sympathique s’enclenche. Dommage.

Outre ce petit bémol, il n’y a aucune transition une fois que vous êtes en mer, vous naviguez sur la map et aucun temps de chargement n’apparaît. 

Dernière Escale : Les Attentes de “Skull and Bones”


Skull and Bones est attendu au tournant, initialement annoncé en 2017, il a connu plusieurs retards qui n’ont pas participé a calmer les ardeur de la communauté.

Bon nombre de joueurs attendent ce Skull and Bones comme étant un Assassins Creed Black Flag 2. Ce n’est clairement pas un Assassins Creed, et il n’a pas la prétention de l’être à mon avis.

Globalement, mon impression après cette bêta est très positives et j’ai hâte de pouvoir me replonger dans l’océan indien lors de sa sortie le 16 Fevrier 2024.

Il ne plaira probablement pas à tout le monde, je pense notamment en raison du manque d’activité à terre, ou encore la possibilité d’aborder les autres navires.

Mais je fais confiance à Ubisoft pour que le jeu soit une réussite et qu’ils ajoutent suffisamment d’event durant la vie du jeu pour maintenir son attrait sur le long terme. Et si le système de PvP tient toutes ses promesses alors ce Skull And Bones sera une des bonnes surprises de 2024.

Quoi qu’il en soit, le navire FinalBoss naviguera dans l’océan Indien à partir de février 2024. 

Skull and Bones

Game name: Skull and Bones

Release Date: 16 Fevrier 2024

Available on: Ps5, Xbox Series, PC

Acheter Skull And Bones avec Instant Gaming

Derniers Articles

Les 15 Meilleurs jeux de la Nintendo 64

Lorsque la Nintendo 64 a fait son entrée sur...

Borderlands 4 : Que nous réserve l’avenir en matière d’histoire et de gameplay ?

Dans l'univers toujours plus vaste de Borderlands, l'attente de...

Les Meilleurs Jeux Unreal Engine 5 à Venir

L'avènement d'Unreal Engine 5 marque une révolution dans le...

The Outer Worlds 2:  Date de Sortie, & Dernieres News

L'attente est insoutenable pour 'The Outer Worlds 2' d'Obsidian...

A Ne Pas Rater

Les 15 Meilleurs jeux de la Nintendo 64

Lorsque la Nintendo 64 a fait son entrée sur...

Borderlands 4 : Que nous réserve l’avenir en matière d’histoire et de gameplay ?

Dans l'univers toujours plus vaste de Borderlands, l'attente de...

Les Meilleurs Jeux Unreal Engine 5 à Venir

L'avènement d'Unreal Engine 5 marque une révolution dans le...

The Outer Worlds 2:  Date de Sortie, & Dernieres News

L'attente est insoutenable pour 'The Outer Worlds 2' d'Obsidian...

Avons-Nous Vraiment Besoin d’un Autre Borderlands ? 

Alors que Gearbox Software se prépare à dévoiler son...
Lan Di
Lan Di
Lan Di est une figure connue parmi les Chi You Men. Avec son attitude froide et calculatrice et son regard perçant, il inspire la crainte à ceux qui croisent son chemin. Mais même les méchants ont besoin de passe-temps, et Lan Di passe son temps libre en tant que collaborateur de FinalBoss, charmant les lecteurs avec son esprit malicieux et ses idées astucieuses.

Les 15 Meilleurs jeux de la Nintendo 64

Lorsque la Nintendo 64 a fait son entrée sur le marché en 1996, elle a transformé le paysage du jeu vidéo, introduisant des innovations...

Borderlands 4 : Que nous réserve l’avenir en matière d’histoire et de gameplay ?

Dans l'univers toujours plus vaste de Borderlands, l'attente de "Borderlands 4" se construit comme un bouclier Nova chargé, prêt à libérer une vague d'excitation...

Les Meilleurs Jeux Unreal Engine 5 à Venir

L'avènement d'Unreal Engine 5 marque une révolution dans le monde des jeux vidéo. Cette nouvelle version du moteur de jeu d'Epic Games ouvre la...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here